L’innocence des bourreaux

L'innocence des bourreaux.jpg

Titre : L’innocence des bourreaux

Auteur : Barbara Abel

Editeur : Belfond

Date de parution : 15 mai 2015

Catégorie : Thriller

Nombre de pages : 314 pages

Intérêt : Auteur connu et apprécié

Quatrième de couverture :

Dans une supérette de quartier, quelques clients font leurs courses, un jour comme tant d’autres. Parmi eux une jeune maman qui a laissé son petit garçon de trois ans seul à la maison devant un dessin animé. Seulement quelques minutes, le temps d’acheter des couches pour la nuit.

Parmi eux un couple adultère. Parmi eux une vieille dame et son aide familiale, un caissier qui attend de savoir s’il va être papa, une mère en conflit avec son adolescent.

Des gens normaux, sans histoires, ou presque.

Et puis un junkie qui, à cause du manque, pousse la porte du magasin, armé et cagoulé.

Mais quand le braquage tourne mal et que, dans un mouvement de panique, les rôles s’inversent, la vie de ces hommes et femmes ordinaires bascule dans l’horreur.

Dès lors, entre victimes et bourreaux, la frontière est mince. Si mince…

Un huis clos dont la tension psychologique grimpe jusqu’à son paroxysme. Chez Barbara Abel, pas besoin d’artifices, c’est notre quotidien à tous qui peut devenir l’enfer.

Critique :

Après son livre palpitant Derrière la haine et sa suite quelque peu décevante, Barbara Abel revient avec un nouveau roman noir à suspens, déployant tout son talent en matière de manipulation.

L’histoire commence par la présentation des personnages, quelques minutes avant le braquage de la supérette, ce qui instaure, dès les premières pages, une tension incroyable tandis que le lecteur sait vers quel destin les protagonistes se dirigent. Ces descriptions permettent d’en apprendre davantage sur le quotidien de ces futures victimes qui se transforment alors en véritables êtres humains avec leurs problèmes et leurs défauts. Impossible de ne pas éprouver de la compassion pour eux !

Les renversements de situation sont spectaculaires, tout en veillant à garder un caractère réaliste. Jamais l’auteure ne tombe dans l’exagération ou l’invraisemblable. La suite des événements est inattendue et plonge le lecteur dans la perplexité. Les victimes deviennent les bourreaux et les bourreaux deviennent les victimes. Les réactions des personnages sont déconcertantes, poussées par la peur, la panique, les secrets lourds à porter. La frontière entre le bien et le mal est si fine que le lecteur ne sait plus pour qui prendre parti.

Cependant, si au début l’histoire est captivante, l’intrigue retombe légèrement au fur et à mesure des pages. L’action laisse place à des descriptions de sentiments qui peuvent sembler longues. Une même émotion est décrite plusieurs fois à l’aide de différents synonymes ce qui rend les phrases lourdes et moins intéressantes.

Néanmoins, ce thriller psychologique nous démontre une nouvelle fois le talent de Barbara Abel qui prend toujours un malin plaisir à bouleverser ses lecteurs.

Note :

6

Votre avis m’intéresse ! 

N’hésitez pas à me laisser un commentaire

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s